Amandine

Après Tifany, c’est au tour d’Amandine, également présente lors de ce shoot au Printemps d’Haussmann.

La difficulté a été la même : réussir à retoucher les couleurs et la lumière. Dans les magasins, il est souvent impossible de modifier l’éclairage directement. Il faut faire preuve de créativité et trouver des astuces pour réussir à diffuser la lumière des spots. L’idéal est d’avoir un diffuseur, plus pratique dans de grands espaces ou en extérieur. Il y avait également beaucoup de monde en cette veille de Noël, ce qui n’a pas simplifié la tâche.

Une fois le spot trouvé (« isolé » si possible), j’ai essayé de trouver des angles qui évitaient d’avoir une lumière trop « dure » et « directe » sur Amandine (et Tifany également). Il a fallu faire preuve de souplesse et se mettre dans des positions assez inconfortables 😉 .

Pour ce qui est de la retouche, je me suis amusée à ajouter du grain essentiellement sur les photos en Noir&Blanc. Je me suis découvert une véritable passion pour cet effet (en plus du N&B). Cet aspect si particulier se retrouve sur les photos analogiques (selon la pellicule choisie) et est difficilement imitable à la perfection.

Pour ceux qui sont arrivés jusque-là… n’hésitez pas à me suivre sur Instagram ! Si jamais tu as envie de suivre les aventures d’une étudiante qui jongle entre cours et photos 🙂 .

Laisser un commentaire